ACTUALITEHORS-JEUJOUEUR-JTACTIQUETANIERE

LES CHOIX QUI ONT PERDU ALIOU CISSÉ

1

Avec l’absence de Pape Guéye blessé, Aliou Cissé a préféré miser sur Abdou Diallo pour défier les Éléphants. Un 3-4-3 ou 5-3-2 c’est selon. Un choix qui n’a pas été payant pour les Lions qui ont fini par s’étioler, à force de subir. Durant 120 minutes, le Sénégal n’a fait que défendre après son but matinal (4’). Mis à part cette efficacité de Habib Diallo, tous les autres choix du sélectionneur pouvaient être discutés.

Une compo trop défensive 

Aliou Cissé donnant des consignes à ses joueurs, huitième de finale 29-01-2024

Aliou Cissé donnant des consignes à ses joueurs, huitième de finale 29-01-2024

« Je pense que le bloc était bien mais la réalité c’est à la récupération du ballon et à la projection où on a eu beaucoup de déchets ». Presqu’un aveu d’impuissance du sélectionneur pour concéder son erreur dès le début.  Car oui, Aliou Cissé aurait dû débuter avec un Nampalys Mendy ou Gana Guéye pour accompagner Lamine Camara et Pape Matar Sarr. Ce qu’il n’a pas fait par peur certainement. Car en mettant en place une défense à trois, El Tactico s’est trompé, se privant d’une densité au milieu qui pouvait l’aider dans les moments difficiles. En illustre les 63 % de possession des hommes de Emerse Faé, tablant sur 89 % de passes réussies. Ce qui a noyé le milieu très jeune des Lions, qui a pourtant tenu la dragée haute face à Seko Fofana et Ibrahima Sangaré durant 70 minutes.

Lamine Camara et Seko Fofana en huitième de finale 29-01-2024

Lamine Camara et Seko Fofana en huitième de finale 29-01-2024

Mais parmi les trois de devant, Habib Diallo est peut-être le seul qui a joué pleinement joué son rôle avec son deuxième but dans la compétition. Sadio Mané et Ismaïla Sarr n’ont pas existé.

Un banc top peu utilisé 

Nicolas Pepe en huitième de finale 29-01-2024

Nicolas Pepe en huitième de finale 29-01-2024

« J’ai dit à mes joueurs de ne rien changer de ne pas s’affoler, ne pas paniquer », a révélé Emerse Faé, qui a joint l’acte à la parole, avec des changements qui ont été d’une importance capitale. Nicolas Pépé, Simon Adingra, Sébastien Haller, Kristian Kouamé, Frank Késsié ou encore Wilfried Singo sont les nouveaux entrants côté ivoirien. Pendant que la fraîcheur des Éléphants faisait la différence, Aliou Cissé n’a utilisé que quatre des six changements qu’il avait à sa disposition. Ce qui s’est fait sentir avec un Nicolas Pépé, qui égalise et un Késsié, déterminant dans gestion de la possession. S’y ajoutent les 57 % de possession en deuxième période et une prolongation chaotique des Lions.

Sebastien Haller et Kalidou Koulibaly en huitième de finale 29-01-2024

Sebastien Haller et Kalidou Koulibaly en huitième de finale 29-01-2024

Finalement le sélectionneur intérimaire de Côte d’Ivoire a donné une leçon tactique à son homologue sénégalais, qui pleure l’absence de Pape Guéye, tout en restant flou sur son avenir.

Leçon sue!

L’EFFONDREMENT

Previous article

LES OUTSIDERS PRENNENT LE POUVOIR

Next article

You may also like

1 Comment

  1. […] méritait d’être faite au moment où, le sélectionneur est de plus en plus contesté après son 5-3-2 en huitièmes de finale face à la Côte d’Ivoire. La plupart des supporters des Lions ont du mal à pardonner à Aliou cette […]

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *