ACTUALITEFOOT LOCALHORS-JEU

GFC ET SES BANDEROLES DE LA HONTE

0

Ça a failli passer inaperçu. Mais heureusement qu’il y’a toujours des passionnés de petits détails autour d’un match de football. Prévu à 17H00, le match de la 23e journée entre Guédiawaye Football Club à Dakar Sacré-Cœur a connu un retard de 13 minutes. Pas forcément à cause de scènes de violence, comme face à Pikine dans le derby. Mais à cause des faits s’y référant. Le club de la banlieue, non satisfait du peu d’échos de son communiqué, s’insurgeant contre les sanctions de la Ligue a décidé de durcir le ton.

Les banderoles de GFC au stade Amadou Barry

Les banderoles de GFC au stade Amadou Barry

Trois (3)banderoles ont été accrochées sur les grilles de protection du stade, en direction de la tribune couverte. On peut lire dessus des messages, à l’endroit de l’arbitrage, l’accusant d’être à l’origine de la violence dans les stades. « L’arbitrage source de violence dans les stades » ou encore « les supporters de Guédiawaye FC s’indignent contre l’arbitrage ». Sont les attaques contre les hommes en noir que les Ultras de GFC ont préférées. Tout le monde peut et a le droit de contester. Mais c’est indigne et à la fois irresponsable de prendre pour cible les arbitres, dont la sécurité n’est même pas bien assurée,  au point de les envoyer au pilori, comme de vulgaires assassins. Venant des supporters, on peut comprendre, mais si c’est officiellement décidé par les instances du club, c’est là où se situe la honte.

La Ligue aussi dans la sauce 

Des banderoles que les commissaires ont sommé, les supporters d’enlever avant le coup d’envoi de ce match, qui allait devenir rapidement une boucherie (0-4). Pour rappel, e club de Lat Diop a été sanctionné pour des débordements lors du derby face à Pikine à Amadou Barry, occasionnant des blessés. GFC doit verser une somme de 500 mille francs CFA, pour compenser ses manquements. Une pilule qui passe très mal en banlieue et le club a décidé d’agir.

Communiqué de GFC contre les sanctions de la Ligue

Communiqué de GFC contre les sanctions de la Ligue

« Ligue professionnelle. Halte aux sanctions pécuniaires ». C’est le message de la troisième banderole. Peut-être que les caisses commencent à se vider, qui sait. En tout cas, c’est une manière de contester pas tout à fait ordinaire quand ces messages sont affichés, au même endroit que les sponsors ou messages officiels de la Ligue. Finalement les banderoles sont envoyées chez le supporters en tribune, mais le message est déjà passé.

Quoi qu’il en soit Guédiawaye ne sortira pas grandi de cette histoire en plus, l’arbitre du match, Mamadou Niass de la commission régionale d’arbitrage (CRA) de Diourbel a été irréprochable. Heureusement !

TFC N’A PAS TREMBLÉ

Previous article

DSC COULE DÉFINITIVEMENT GUÉDIAWAYE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *