FOOT LOCALHORS-JEU

GUÉDIAWAYE ROI DE LA BANLIEUE

1

Les abords du stade Amadou Barry ont très tôt été pris d’assaut par les supporters des deux camps, pour ce derby. D’un côté le vert et le rouge avec comme slogan « Pikine mooy Sénégal » et de l’autre le jaune et le bleu accompagné de « Guédiawaye ladiou deuk ». Beaucoup auront même du mal à se procurer un ticket. Le stade affiche plein et naturellement comme dans un derby la tension a été palpable, causant un retard du coup d’envoi de plus de quarante minutes, pour permettre aux organisateurs de faire régner l’ordre. Les joueurs ont été même obligés de rejoindre les vestiaires, avant de revenir.

Pas de round d’observation 

Babacar Diop(GFC) VS Ibrahima Ndiaye (AS Pikine)

Babacar Diop (GFC) VS Ibrahima Ndiaye (AS Pikine)

D’entrée, les visiteurs mettent une énorme pression qui empêche Guédiawaye de se développer dans son propre but. Les sorties de balles sont compliquées, et Babacar Diop est obligé, à chaque fois de balancer devant. Dans une ambiance indescriptible Guédiawaye, poussée par son public résiste aux timides assauts de Pikine avant de se réveiller finalement. Dominés dans le petit jeu, la solution viendra du jeu long.

La recrue Alpha Baldé, avec sa patte gauche trouve en profondeur Kabiro Joof dans le dos d’Antoine Ndy. Grâce à un joli lobe, il trompe Étienne Ndiaye et donne l’avantage aux Crabes (15’). Pikine sort et s’expose aux contres. Sur une autre longue balle Sidy Ndiaye et Abdulie Kassama se gênent et manquent le 2-0 (25’).

Avec l’abattage de Matar Niang au milieu Pikine n’arrive pas à produire son football habituel et à trouver ses attaquants notamment Ibrahima Dieng et Ibrahima Ndiaye.

La deuxième de la gestion 

Alpha Baldé, Cheikh Tidiane Sané et Abdourahmane Coulibaly (GFC)

Alpha Baldé, Cheikh Tidiane Sané et Abdourahmane Coulibaly (Guédiawaye FC)

Pikine revient es vestiaires avec de meilleures intentions. Les coups de pieds arrêtés de multiplient devant les buts de François Djiba, mais les joueurs de Joseph Senghor font preuve de maladresse. Les longues balles balancées devant n’inquiètent guère Babacar Diop et Alpha Baldé, qui se régalent.

Guédiawaye subit intelligemment et finit pas marquer sur un de ses contres. À la réception d’un très bon centre Abdourahmane Coulibaly, à la suite d’un amorti de la poitrine corse l’addition d’une frappe limpide (2-0, 83’).

Pikine ne reviendra pas et ses difficultés à battre Guédiawaye perdurent. Comme un derby normal, les forces de l’ordre ont pris part à la fête avec des échanges de projectiles et de grenades lacrymogènes. GFC garde la couronne de la banlieue.

CISSÉ, LE BAIL DE TROP ?

Previous article

MALICK NDOYE, LA NOUVELLE CARTOUCHE

Next article

You may also like

1 Comment

  1. […] avoir dominé Pikine dans le derby le week-end dernier (2-0) Guédiawaye Football Club a accroché dans son tableau de chasse un autre cador du championnat, […]

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *