ACTUALITEFOOT LOCALHORS-JEUJOUEUR-JMERCATO

MBAYE JACQUES NDIAYE CLAQUE LA PORTE

1

Son absence sur la feuille de match de Teungueth FC face au Stade de Mbour, ce samedi allait sans doute faire parler. Mbaye Jacques Ndiaye qui portait jusqu’ici, tout seul TFC sur ses épaules, a pris la poudre d’escampette. Le nouveau maire, en Pologne depuis une dizaine de jours, serait parti sans l’autorisation de son club. Une attitude qu’on voit régulièrement dans le championnat national. On n’a pas encore oublié le cas Alassane Diao avec l’US Gorée. Mais il faut dire d’emblée qu’aucun employé n’a le droit de se soustraire unilatéralement d’un contrat dûment signé. Donc si l’information est avérée, Mbaye Jacques Ndiaye a tort sur tous plans. Apparemment les joueurs ne se voient pas obligés de respecter des contrats qu’ils signent.

TFC ne décolère pas 

Communiqué TFC, sur la cas Mbaye Jacques Ndiaye

Communiqué TFC, sur la cas Mbaye Jacques Ndiaye

C’est à travers un communiqué à la fois laconique et brouillon que le club de Rio a dénoncé l’agissement de son meilleur élément. Ce qui peut se comprendre parfaitement. Aucun club n’aimerait voir son meilleur joueur se barrer sans autorisation , encore moins une somme en contrepartie. TFC parle d’un voyage organisé par « son agent, de connivence avec la famille du joueur, sans implication aucune du club ».

Ce qui peut susciter naturellement la colère des dirigeants rufisquois, qui s’offusquent des « agissements des agents qui convoient les joueurs à l’étranger à l’insu des clubs employeurs ». La colère va tellement loin, que le leader du championnat perd sa lucidité et tente de « diaboliser » le joueur. Il  l’accuse de « cracher sur le foot local ». Une indécence et un désespoir conséquences du poids que Mbaye Jacques Ndiaye avait, au sein de cette équipe, qui a fini par en être dépendante.

Les sources du mal 

C’est certainement la première fois qu’un communiqué de club s’attaque frontalement aux membres de la famille d’un joueur. Ignoble, irrespectueux et ridicule pour un club qui a toujours défendu les valeurs cardinales du sport. D’ailleurs, il y’a des choses qui ne sont pas faciles à cerner dans cette histoire. Comment un club peut refuser une offre de 65 millions de francs pour un joueur, qui perçoit à peine un salaire honorable ? Raison pour laquelle, les parents ne peuvent s’empêcher de fourrer leur nez partout, évoquant « la famille » comme mobile, pour demander au club de libérer leur espoir.

Mbaye Jacques Ndiaye face à Generation Foot

Mbaye Jacques Ndiaye face à Generation Foot

Mais qu’est-ce qui garantit au joueur qu’il aura la même offre dans un an ou dans quelques mois ? Pour quelles raisons le club s’entête à garde le joueur ? Des questions qui ont certainement défilé dans la tête de Mbaye Jacques Ndiaye au moment de faire ses bagages pour l’Europe de l’Est. Ce n’est pas une information d’affirmer que MJN n’avait plus la tête au Sénégal. Aucun jouer du championnat n’a envie de rester. Mais il faut, cependant le faire avec la manière et des deux côtés, avec un club réaliste et le joueur reconnaissant, pour un divorce sans accroc.

A L’ASSAUT DE L’ÉLÉPHANT BLESSÉ

Previous article

COMMENT JOUER SANS PAPE GUÉYE ?

Next article

You may also like

1 Comment

  1. […] le départ de Mbaye Jacques Ndiaye et El Hadji Omar Fall, on pensait tous que Tengueth FC allait galérer offensivement. Il n’en […]

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *