ACTUALITEFAITS'D JEUFOOT LOCALJOUEUR-J

LES DESSOUS D’UN DIVORCE PROGRAMMÉ

0

Sa démission a eu l’effet d’une bombe chez beaucoup. Pourtant, il n’y a pas de surprise réelle. Porté à la tête de l’équipe le 23 avril 2023, Cheikh Guéye a d’abord proféré ses menaces avant de les mettre à exécution. Sûrement, tout a été décidé depuis longtemps, alors.

Le désormais ex entraîneur de Teungueth FC, ne va pas disputer les tours préliminaires de la ligue africaine des champions. Les deux parties ont décidé de mettre fin à la collaboration, après une lettre de démission que Babacar Ndiaye a acceptée. L’épisode de l’élimination en coupe du Sénégal n’a toujours pas été digéré et Cheikh, qui avait certainement des envies d’ailleurs a sauté sur l’occasion pour se barrer. Et occuper une place de choix sur le marché.

Incompatibilité d’humeur


Pourtant Cheikh Guéye est sans doute l’entraîneur qui correspondait le mieux au club de Rio. Son sens tactique et l’expérience se mariaient tellement bien aux objectifs d’un club comme TFC, qui veut dominer le championnat local. Même si la route s’annonce très longue, avec seulement deux titres de champion dans l’armoire. Ce qui n’est pas trop mal pour un jeune club qui n’a que 10 ans d’existence, et qui bouscule une hiérarchie très aléatoire disons-le.

Babacar Ndiaye président TFC

Babacar Ndiaye président TFC

Mais qu’importe les signaux étaient au vert pour une relation, qui n’a pas été toujours fluide. Mais qui a quand même suffisamment tenu bon, pour gagner le championnat cette année. Après les départs de plusieurs cadres, Cheikh Guéye a tout de même réussi à rafistoler une équipe jusqu’au bout. Malheureusement entre-temps, les démons de la division ont commencé leurs œuvres et l’ont achevé un certain 5 août au stade Caroline Faye de Mbour.

Des envies d’ailleurs ?

« Ma priorité est de rester à Teungueth mais il faut que les conditions soient réunies. Si tel n’est pas le cas je vais chercher ailleurs ». La menace de Cheikh Guéye, après la défaite face à Mbour Petite-Côte. Peut-être que les conditions n’ont pas été réunies par un président, avec aussi une forte personnalité : Babacar Ndiaye. Ce dernier s’est même prononcé le même jour, estimant « qu’un champion ne devrait pas se comporter de la sorte ». Le choc des personnalités. Un cocktail explosif qui ne pouvait pas durer sur le banc longtemps. Rien qu’avec ces 14 mois, l’histoire commençait à être trop belle, pour un technicien qui n’hésite jamais à se barrer, « quand il n’y a plus de respect ». 


Mais, on peut aussi s’attarder sur le «  chercher ailleurs » de Cheikh Guéye. Après un titre de champion, sa cote va certainement grimper sur le marché et les prétendants vont sans doute se bousculer devant sa porte. Ce départ brusque peut donc être motivé par les ambitions d’un entraîneur toujours aussi vorace en défis. En attendant, le Catalan profite bien de ses vacances, pendant que TFC est dans l’obligation de dégoter un technicien à la hauteur de ses ambitions. Mais surtout avec des épaules suffisamment larges, pour supporter toute cette pression. Elle était presque belle  l’histoire.

LE JARAAF SAUVE CASA SPORTS

Previous article

LA GROSSE PERCEE DU FOOT AMATEUR

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *