ACTUALITEJOUEUR-JTANIERE

GANA GUÉYE VERS LA FIN ?

0

Sa dernière titularisation avec Everton, avant son match ce samedi face à Brighton remontait au 30 septembre dernier face à Luton Town. C’est peut-être anecdotique mais ça fait quatre matchs d’affilé que Idrissa Gana Guéye débute sur le banc ou n’a tout simplement pas été invité à rentrer en cours de match. L’interrogation est légitimée par le statut de titulaire indiscutable, dont jouissait l’ancien parisien depuis son retour en Angleterre en 2022.

Sans lui, Everton revit 

Idrissa Gana Guéye avec Everton

Idrissa Gana Guéye avec Everton

Trois victoires et une seule défaite dans le derby face à Liverpool. C’est le bilan des quatre derniers matchs des Toffees, sans Gana Guéye dans le onze de départ. Ce qui signifie peut-être aux yeux de Sean Dyche, que l’apport du champion d’Afrique est de moins en moins important pour l’équipe.

Pendant longtemps aligné aux côtés de Amadou Onana et Abdoulaye Doucouré, Gana fait les frais d’un réaménagement tactique avec la présence désormais de James Garner dans le 4-4-1-1 plus équilibré et plus compact. Le jeune anglais de 22 ans envoie finalement Gana au banc et l’oblige à se contenter des bouts de matchs.


Sa blessure à l’échauffement avant d’affronter Bournemouth, le 7 octobre est le tournant de cette situation de Gana Guéye, qui doit se battre à nouveau pour retrouver sa place. Sa titularisation ce weekend est due à l’absence de Onana de la feuille de match. C’est peut-être le moment pour lui, de faire les yeux doux aux clubs saoudiens, plus généreux et moins intenses.

Contestable en sélection également 

 « Tant que l’équipe et peuple auront besoin de moi je serais toujours là » avait répondu le recordman des sélections en veille de match amical face à l’Algérie, le 11 septembre dernier. Comme pour dire qu’il sera encore là pour un moment. Idrissa Gana Guéye fera toujours partie des sélectionnés. Mais sa place de titulaire est de plus en plus contestée en équipe nationale.


Lors des quatre derniers matchs des Lions, il n’en a débuté  qu’un seul. C’était face à l’Algérie à Diamniadio. Face au Brésil, au Bénin et récemment au Cameroun, il a assisté au coup d’envoi sur le banc de touche. C’était pire face à la Seleção où il n’a même pas joué une minute. Malheureusement pour Gana, l’équipe montre un très beau visage sans lui. Comme c’est le cas face au Cameroun en France, avec Nampalys Mendy et Pape Matar Sarr qui assurent sans trop de difficultés.

L’importance du leadership de Gana Guéye est incontestable en club comme en sélection, mais en l’état actuel des choses, il doit puiser dans ses dernières ressources pour revenir devant ou songer aux offres saoudiennes.

LES ACADÉMIES SE BRAQUENT

Previous article

JAMONO FATICK, LE PROMU DE L’ESPOIR

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *